F1 To The Limit - Saison 2012

Info et participation Formule 1
 
CalendrierAccueilGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Dim 15 Jan 2012 - 1:44

Stewart, toujours en croisade

Les événements tragiques qui ont marqué l'année 2011 en IndyCar doivent avoir la valeur d'un signal pour la Formule 1, selon Jackie Stewart

Pionnier de la sécurité dans la course automobile, Jackie Stewart n'a jamais fait l'économie de son opinion lorsque ce sujet a été abordé. Stewart était au sommet de son art à l'époque où les accidents mortels étaient nombreux. Depuis, en partie sous son impulsion, les choses se sont améliorées mais le triple champion du monde nous confie aujourd'hui qu'il a pu se dérouler beaucoup d'accidents qui auraient pu être évités.

S'il est une discipline où les pilotes vivent avec le danger au quotidien, c'est l'IndyCar. La mort de Dan Wheldon, en octobre dernier à Las Vegas, l'a montré de manière douloureuse récemment. Depuis le décès d'Ayrton Senna, dernier pilote fatalement touché en Formule 1, sept de ses collègues ont perdu la vie en course en IndyCar. Stewart à le sentiment que cet accident effroyable, qui a touché une vingtaine de voitures, a ouvert les yeux à la nouvelle génération de pilotes sur les périls que comporte leur métier.

"L'accident de Dan Wheldon a poussé chacun à se demander : 'Est-ce que nous comprenons la dynamique d'un accident en course automobile ? Est-ce que nous avons compris que l'effet d'engrenage entre les roues est ce qui a causé cela ?' Tout ce carambolage a été causé par un effet d'engrenage entre les roues. L'origine exacte peut ne pas être cela mais c'est ce qui lui donnait toute son ampleur."



Bravo à Webber et à Alonso


Dans son autobiographie, Winning is Not Enough ("Gagner ne suffit pas"), Stewart revient sur les décès de Jim Clark, Jochen Rindt et François Cevert. Avant même la disparition de Clark, Stewart faisait déjà campagne pour une meilleure sécurité. Le jour de la mort de Clark, Stewart effectuait une inspection de sécurité sur le circuit de Jarama au lieu de courir lui-même à Hockenheim ou à Brands Hatch.

Les accidents récents de Sergio Pérez à Monaco en 2011 et Mark Webber à Valence en 2010, qui se sont terminés sans beaucoup de casse, sont pour Stewart des exemples typiques des sorties de route qui peuvent rendre les pilotes moins prudents. "Je pense qu'en Formule 1 on devient confiant, peut-être trop. Nos statistiques sont incroyables : presque 18 ans depuis la mort d'Ayrton. C'est un beau résultat en termes de gestion des risques. Mais au final la plus grande responsabilité est entre les mains des pilotes."


Pour autant, Stewart ne dit pas qu'il veut voir des courses moins spectaculaires. Pour lui, d'ailleurs, le dépassement de Fernando Alonso par Webber en bas de la montée de l'Eau rouge lors du dernier Grand Prix de Belgique a été la manœuvre de l'année. "C'est l'exemple typique d'un pilote qui a de l'expérience et qui court contre un autre pilote de Grand Prix dans lequel il a suffisamment confiance. Il faut rendre hommage à Alonso, car c'est quelqu'un dans lequel Webber a beaucoup de confiance. Il en faut pour exécuter un tel dépassement."

Pour Stewart, d'un côté les pilotes doivent faire leur possible pour éviter les accidents, mais ils doivent également être épaulés par les instances qui se doivent d'analyser chaque incident dans chaque catégorie pour en éviter les pires conséquences. Si la Formule 1 peut faire état de telles statistiques de mortalité ces dernières années, c'est qu'elle s'est montrée plus proactive que réactive.

"Si vous regardez la réalité en face et si vous regardez ce que nous avons fait pour assurer la viabilité à long terme de la discipline, alors on peut être satisfaits mais il faut faire plus. Vous pouvez me croire, si l'accident de Wheldon s'était déroulé sur un circuit de Formule 1, sa voiture aurait terminé dans la foule. La hauteur des grillages en IndyCar est différente. Ils ont des pistes qui leur permettent d'installer de hauts grillages pour arrêter les roues et les pièces des voitures et même les voitures elles-mêmes avant qu'elles n'aillent dans la foule. Alors il nous faut être réalistes sur la manière dont nous gérons cela. Cela coûte beaucoup d'argent mais cela en coûterait encore beaucoup plus si un mauvais accident venait à se produire."

Jackie Stewart est président honoraire du Springfield Youth Club, un automobile club pour les jeunes

© ESPN EMEA Ltd.

Toujours de belles analyses de la part de Sir Jackie Stewart !
Plusieurs façons de voir les choses.
D'une part, il faut toujours essayer d'améliorer la sécurité au maximum. Mais les fautes de pilotages doivent quand même se payer, du moins en temps perdu ! Quand on voit les immenses dégagements goudronnés sur des circuits comme Abou Dabi, mais aussi sur de plus en plus d'autres, les pilotes savent qu'ils peuvent commettre des erreurs, mais ne perdront qu'un ou deux dixièmes, voir même, gagneront du temps !
Ce n'est pas normal !
Une erreur doit se payer. Je suis donc pour un retour à plus de bacs à sable, ou alors, de grands dégagement pour la sécurité, mais avec une courte zone peu adhérente qui enverrait la voiture en tête à queue dès une faute commise. Quitte à avoir du goudron 10 mètres plus loin pour mieux freîner la voiture !

D'autre part, de plus en plus de pilotes, vu ces circuits de plus en plus aseptisés (Hamilton ? Tout à fait au hasard !!! ) semble croire que le risque n'existe plus en F1. Et n'hésitent pas à risquer des accrochages pour un oui ou un non ! Et le public commence à le croire aussi au vu des incroyables accidents dont les pilotes se sont sortis indemnes, ou presque. L'Indy Car, reste, malheureusement là pour ne prouver que le sport automobile reste dangereux. Ok, la sécurité y est moindre, la vitesse sur les ovales, énormes, mais il suffit d'une roue qui touche un casque, ou d'un mauvais contact direct dans un tonneau ou retournement (voir Weldhon) pour risquer une fin tragique.

Et enfin, cela n'empêche pas que, comme au temps où les accidents graves étaient monnaie courantes, on pouvait admirer un duel Villeneuve-Arnoux à Dijon, l'on puisse encore voir aujourd'hui des dépassements comme ceux de Webber au Raidillon, ou de Vettel à Monza, 2 roues dans l'herbe. Il s'agit là de pilotes qui savent ce qu'ils tentent et, surtout, qui savent avec qui il le tente !
Au raidillon, Webber n'aurait jamais tenté sur Hamilton ( ) ce qu'il a tenté sur Alonso.

Bref, le sport-auto doit être le plus sûr possible mais, si les actes de bravoure doivent continuer à nous faire vibrer, ils ne doivent pas être fait dans l'inconscience et le déni du risque !

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Dim 15 Jan 2012 - 19:02

Je suis bien d'accord, et après la mort aussi de Marco Simoncelli (Moto GP) en Octobre 2011, oui, en effet les circuits sont de plus en plus sûrs et les monoplaces aussi, mais à voir ce très sympa pilote perdre son casque (l'horreur pour un motard), je pense, que les équipements, constamment revus, doivent être continuellement ré-évalués, certainement au niveau des casques justement, où l'on a vu de très bons articles y rajoutés comme le "Hans", mais après l'accident de Massa en Hongrie et maintenant celui de Simoncelli, je voudrais que ces fameux casques, plutôt que d'être changés d'ornements à chaque GP (Vettel), devraient refaire les sujets principaux des études sur la sécurité, avant que quelque chose inattendu et de non prévu ce passe à ce niveau là...NON ?

Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Dim 15 Jan 2012 - 19:59

Tout à fait. Suis pas sûr qu'au niveau des casques, outre, comme tu dis, les différentes ornementations, l'on travaille encore suffisamment. Et je pense que les fabriquant de ces casques devraient plus élargir leurs recherches à ce qui est autour, comme le HANS. Mais il y a peut-être d'autres choses à trouver.

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Jeu 19 Jan 2012 - 8:11

Suis pas sûr que cette nouvelle soit un sujet placé, mais Alain Prost fait dans la dentelle :

TF1 aujourd'hui : "Le tribunal de commerce de Lyon a choisi mercredi Alain Prost et ses associés comme repreneurs pour le fabricant de lingerie Lejaby. L'usine d'Yssingeaux sera fermée. Ses salariés sont révoltés. Alain Prost a assuré qu'une "petite unité de production", de 20 personnes au départ, serait maintenue à Rillieux, où serait lancé en 2012 "un projet haut de gamme" dont le nom de code est "Lejaby couture". Il a aussi promis de mettre 500.000 euros dans l'accompagnement social des salariés laissés sur le carreau, et de donner une priorité de réembauche à Rillieux aux salariés d'Yssingeaux".

Ouais bon la F1 ne lui avait pas réussit, espérons que les petites culottes alors...?
Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Jeu 19 Jan 2012 - 14:19

C'est quoi pour un "stuuut" ça ?
C'est véridique ? C'est bien le même Alain Prost ???

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 20 Jan 2012 - 14:51

Pirelli met la pression

Paul Hembery répond aux questions d'ESPNF1 alors que la préparation de la saison 2012 bat déjà son plein à Milan

Ça a bien marché pour Pirelli en 2011, est-ce que c'était quelque chose d'envisagé lorsque vous avez planifié votre retour à la Formule 1 ?

Je pense que ça s'est même mieux passé que prévu. Je ne vais pas dire que c'était une stratégie risquée au départ mais je pense que c'était un peu l'aventure, c'était un pari courageux d'essayer de changer la manière dont les pneus étaient utilisés dans cette discipline et d'essayer de faire en sorte que les pneus comptent davantage dans la stratégie sur l'ensemble d'un week-end de course. Au départ, c'était nouveau pour tout le monde alors les gens ont peut-être été un petit peu surpris par cela mais alors que la saison avançait on a ressenti que les gens appréciaient. C'est devenu l'un des éléments, avec le DRS (Drag reduction System, Système de réduction de la traînée ou aileron ajustable) et le SREC (Système de récupération de l'énergie cinétique), qui a donné à la course un peu de piment la saison dernière, alors dans l'ensemble nous sommes très contents. On a eu de bons retours de la part des équipes et de la part des supporters, et lorsque l'on regarde les chiffres, ils sont bons alors je pense que de ce point de vue on a répondu présent.

Là, vous avez failli dire que vous avez pris un risque. Étiez-vous vraiment inquiet au début la saison ?

On avait évidemment pris des mesures pour sécuriser tout cela. On savait que l'on pouvait revenir à des courses un seul arrêt même si cela était un peu ennuyeux. On avait la possibilité de faire cela. Mais on voulait que les gens suivent, et je dois dire pour cela merci aux équipes ; elles nous ont soutenus et se sont elles bien sûr qui nous ont demandé de rendre les choses différentes ! C'est quelque chose qu'elles ont mis entre nos mains comme un défi, alors on voulait juste nous assurer que cela était bien communiqué entre nous. On a travaillé très dur avec les commentateurs de la Formule 1 avec la presse et on a essayé d'expliquer ce que l'on faisait et pourquoi on le faisait. Cela a pris peut-être deux ou trois courses mais je crois que les gens ont compris notre état d'esprit.

Est-ce que cette popularité sur la piste s'est traduite au niveau de votre société dans les ventes ou dans l'image de marque d'une manière générale ?

Il est clair que l'exposition et l'image de la marque et son développement ont dépassé nos attentes sur ce point. On ne peut pas douter de cela. Les ventes, elles, sont plus difficiles à lier avec les sports mécaniques et avec les succès dans les sports mécaniques. Ce que je peux dire c'est que la croissance de la société a été substantielle en 2011, je crois qu'une partie de cette croissance est à mettre en rapport avec ce qu'il s'est passé en Formule 1 et les efforts que nous avons faits dans cette discipline. J'aimerais beaucoup être capable de vous dire que c'est la Formule 1 qui a été responsable de tout ça mais, en réalité, il y a eu beaucoup de travail et de bon travail des gens de notre société dans d'autres secteurs. La Formule 1 a été... je ne dirais pas la cerise sur le gâteau, mais une manière de nous positionner comme une marque de premier plan sur le marché des pneumatiques.

Vous devez passer un hiver très différent comparé à celui de l'année dernière. On sait tous que les équipes travaillent très dur sur les nouvelles voitures à l'heure où nous parlons. Qu'a fait Pirelli ces six dernières semaines ?

L'année dernière, en raison du fait que nous étions nouveaux en Formule 1, on a pas mal parlé de nous. Je suppose que maintenant nous sommes considérés comme un partenaire bien connu alors je ne pense pas que nous justifiions un émoi aussi important que ce qu'il s'est passé l'année dernière ! On regarde aussi les autres championnats, pas seulement la Formule 1 pour être honnête. On se prépare pour la saison prochaine ; on n'a pas vraiment d'idée très précise sur ce que l'on a besoin de faire. On essaye de prendre un peu plus de risques dans nos choix entre les types de gommes, on essaye d'avoir des différences de performances entre ces gommes de manière à ce qu'il y ait encore plus de stratégie lors des courses et des week-ends de Grand Prix. Jusqu'au début de la saison et au moment où on verra tourner les voitures pour comprendre les implications des nouveaux règlements, on ne sait pas vraiment si notre travail a été bien fait. On n'exclut pas de faire des changements pendant la saison, c'est tout à fait faisable si on trouve que l'on a été trop agressifs ou trop conservateurs. On a toujours la possibilité d'ajuster le tir pendant la saison et de livrer aux équipes ce qu'elle nous demandent et ce que le promoteur de la série nous demande de faire. On s'est aussi reposé, pas mal d'entre nous n'ont pas eu un jour de vacances en vingt mois. Mais tout recommence maintenant et on est évidemment en train de préparer les premiers essais hivernaux qui se dérouleront dans quelques semaines.



Quels sont les changements que vous allez implémenter pour le début de ces essais ?

Eh bien, nous avons rendu les choses assez faciles aux équipes en utilisant un peu tendre identique tout au long de la saison, les équipes ont donc eu un produit stable auquel elles pouvaient se référer pour optimiser soit leurs réglages soit le style de conduite des pilotes. Nous ne ferons pas cela cette année. Nous mélangerons les types de pneus beaucoup plus, les gommes seront plus agressives, et les performances seront plus agressives. Mais comme je l'ai dit tout à l'heure, on ne sait pas vraiment, jusqu'à ce qu'il y ait six premiers essais, comment vont se comporter les nouvelles voitures, quelles contraintes seront exercées sur le pneu, il faudra attendre un peu pour savoir tout cela.

Vous voulez dire que vous avez déjà finalisé vos pneus mais qu'il vous reste à savoir s'ils vont correspondre aux nouvelles voitures ?

Oui, nous avons les essais d'intersaison mais nous sommes en train de produire des pneus déjà pour le Grand Prix d'Australie à Melbourne et pour le Grand Prix de Malaisie alors nous allons attendre et voir comment se déroulent ces deux courses en espérant qu'il n'y ait pas trop de surprise pendant les essais hivernaux. Si nous sommes en accord avec nos attentes alors très bien, si ce n'est pas le cas nous avons toujours deux ou trois choses que nous pouvons mettre en application si besoin. Nous essayons de laisser ouvertes un certain nombre de possibilités pour nous d'être plus agressifs ou d'être plus conservateurs si besoin. Nous devons être flexibles et aptes à changer rapidement. Rien n'est fixé. On ne peut pas dire "le travail est fait et on va continuer avec cela toute la saison". On sait que nous pouvons avoir une influence sur la course et il est de notre devoir de nous assurer que nous allons proposer de bons défis aux équipes. Je pense que Martin Whitmarsh a été assez clair sur ce point, il a déclaré "nous voulons que Pirelli continue à nous poser des défis". Peut-être que ses ingénieurs ne seraient pas tout à fait d'accord avec cette position ! Mais les patrons d'écurie doivent se préoccuper de l'ensemble du sport et ils savent que si nous pouvons rendre la course plus intéressante ils feront de même et tout le monde est demandeur de courses enthousiasmantes.


Vous employez souvent le mot défi. Pas mal de pilotes qui vous ont critiqué début 2011 pour des changements importants par rapport à l'année précédente. Pensez-vous faire encore l'objet de critiques similaires cette année ?

Et bien je pense qu'à la fin de la saison tout le monde avait vraiment compris ce qu'on faisait et pourquoi on le faisait. Nous parlons des meilleurs pilotes au monde. Je n'envisage pas un tel étonnement cette année, je pense que, de ce point de vue, les pilotes ne seront pas surpris. De la même manière ils auront toutefois à continuer à gérer l'ensemble de leur voiture, il leur faudra savoir gérer la voiture et l'allocation de pneus sur le week-end. Cela fait partie des qualités d'un pilote de Formule 1 aujourd'hui.


Vous avez déclaré pendant la saison dernière que les équipes s'adaptaient rapidement aux pneumatiques et les faisaient durer plus longtemps. Est-ce que cela vous a surpris ?

Pas vraiment, je veux dire qu'on parle ici de Formule 1 ; des meilleures équipes, des meilleurs pilotes. Lorsque vous travaillez en étroite collaboration avec eux, vous ne pouvez être qu'admiratif de leurs capacités. Mais on savait aussi que l'on ne pouvait pas faire de changements trop fréquents parce que tout cela était assez nouveau pour nous. Gardez à l'esprit que nous sommes allés au Brésil sans jamais avoir couru là-bas. Maintenant, nous avons derrière nous une saison pleine, on connaît toutes les pistes. Cela rend les choses un petit peu plus facile pour nous. Mais avant cela on a dû rester peut-être un petit peu plus sur nos gardes pour cette première saison. De la même manière, on a maintenant l'expérience de ce que l'on peut faire comme choix en nous basant sur des données plutôt que sur des informations fournies par les équipes. C'était bien de leur part mais ce n'est pas aussi complet que ce que nous pouvons extraire par nous-mêmes.

2 900 pneumatiques ont été inutilisés la saison dernière. La Fédération internationale de l'automobile a déclaré qu'il était possible de les utiliser le vendredi à présent. Est-ce que cela veut dire que vous allez apporter moins de pneus sur chaque course ?

Ce devrait être le cas. Particulièrement pour les équipes qui savent très bien qu'elles n'atteindront pas la Q3 par exemple, ça leur donne une chance de rouler davantage le vendredi et cela doit être encouragé. Nous, nous souhaitons que les pneus soient utilisés. Alors nous sommes très contents que cela soit le cas cette année.

Est-ce quelque chose que vous avez demandé dès le début de la saison ?

Nous avons fait le point sur la situation, je dirai, à mi-saison, et on a demandé avec aux équipes de nous donner des idées (concernant ces pneus) parce que, au final, c'était dans leur intérêt ; nous avons des pneumatiques sur place prêts à être utilisés, je dis essayons de les utiliser.

Pouvez-vous nous parler de l'aspect des pneumatiques pour 2012 ? Allez-vous effectuer des changements pour les rendre plus facilement identifiables par les spectateurs et les téléspectateurs ?

Tout ce que l'on a essayé de faire c'est d'augmenter la visibilité de la couleur sur le pneumatique. Vers la fin de la saison dernière, après Singapour, en fait, on a utilisé un étiquetage différent qui était plus clair, et on travaille aussi sur le système de peinture pour aller plus loin encore. Mais à partir du début de la saison, vous allez voir un étiquetage qui va certainement donner plus de lisibilité à la couleur et nous pensons que cela va permettre aux pneumatiques d'être reconnus de manière plus facile.


L'idée des pneus de qualification est revenue de manière fréquente l'année dernière. Est-ce que vous allez demander cela pour 2013 ?

Dans le futur, nous serions heureux de faire cela, si la discipline le souhaite. Nous sommes toujours fiers de présenter de nouvelles solutions pour les qualifications. Si les pilotes qui restent au stand lors de la troisième partie de la qualification deviennent un problème pour les supporters et pour les spectateurs alors nous sommes partisans de trouver une solution. Bien sûr, nous avons le sentiment que cela ne donne pas un grand spectacle (de voir ces pilotes ne pas tourner) et les équipes vont vous dire que cela fait partie de la stratégie. Il y a différents points de vue, nous voulons évidemment aider si besoin, on préférerait bien sûr voir des voitures tourner dans la troisième partie de la qualification. Voyons si le problème demeure pour la saison à venir. Le format actuel des qualifications est très bon, il marche très bien et ce doit être changé ce n'est que par petites touches.


Ces recommandations, est-ce quelque chose de prémédité ou est-ce quelque chose que vous faites uniquement lorsque les équipes vous le demandent et vous disent : "Oui jetez un œil à la qualification" ?

Nous sommes très volontaristes, nous voulons faire des choses mais de même que les équipes ont à prendre en compte leurs intérêts, nous avons aussi les nôtres. Il nous faut considérer également notre implication dans la Formule 1 ; ce n'est pas quelque chose de bon marché, il faut que cela nous rapporte, il faut créer de l'intérêt par rapport à nos produits vendus dans les voitures de série. Être en Formule 1 s'accompagne pour nous d'objectifs comme pour n'importe quelle équipe et n'importe quel sponsor. Parfois vous pouvez vous accommoder des idées qui apparaissent ; parfois les autres doivent réfléchir en fonction de nos perspectives.

Après avoir fait une bonne première saison, pensez-vous que Pirelli soit en meilleure position pour négocier avec les équipes et pour imposer ses idées ?

Je ne pense pas que nous soyons dans une position de négociateurs, mais on a pris l'habitude d'être très proactif. La Formule 1, comparé à beaucoup d'autres catégories des sports mécaniques, c'est quelque chose de très complexe parce qu'il y a une compétition telle que les équipes renâclent souvent à effectuer le moindre changement ou à permettre quelque chose qui pourrait donner un avantage à leurs concurrents de. Il faut toujours garder cela à l'esprit lorsque vous êtes en Formule 1. On est assez proactif, on est plein d'idées et parfois un peu trop enthousiaste pour certains, ce qui est quelque chose que l'on devra réfréner à petit peu, mais nous sommes très heureux d'arriver avec de nouvelles idées. On a le sentiment que les équipes nous ont écouté essayer de comprendre ce qui nous poussait à aller voir, et je suis assez convaincu que plus le temps va passer plus cette relation va progresser.

© ESPN EMEA Ltd.


Personnellement, je trouve que Pirelli a très bien joué le jeu en 2011. Et a apporter un vrai plus à la stratégie, aux dépassements, à l'intelligence du pilote et de l'écurie. Bref, au côté passionnants des courses.
Et ceci d'une manière naturelle et sportive
Pas d'une manière, parfois, trop artificielle, comme pour le DRS et le KERS.
Donc, j'espère qu'ils vont continuer à travailler dans cette voie afin qu'écuries et pilotes aient constamment à se remettre en question côtés stratégies, réglages, ou pilotage.

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 20 Jan 2012 - 15:38

Trulli nie son remplacement par Petrov


Après le remplacement de Vitaly Petrov par Romain Grosjean chez Lotus F1 Team, d’aucuns voient le Russe trouver refuge chez Marussia Virgin… ou Caterham. Jarno Trulli, lui, nie en bloc.

Désormais que Petrov est sans volant F1, les rumeurs vont bon train sur la possibilité de voir l’ancien pilote Lotus Renault GP prendre un baquet pourtant déjà occupé. Parmi les bruits figure Caterham. En dépit d’un contrat signé en bonne et due forme, Jarno Trulli sera-t-il en effet invité à céder son volant à un rival sûrement mieux armé financièrement ? « J’ai un contrat avec Caterham et c’est ainsi, a-t-il répété à la Gazzetta dello Sport. Je ne sais rien de ces rumeurs. L’équipe ne m’a rien dit à ce sujet. Lundi je serai à l’usine pour mouler mon baquet et il continuera à en être ainsi jusqu’à ce qu’on m’annonce le contraire, insiste-t-il. Je ne parle plus du futur. À chaque fois qu’un mot sort de ma bouche, c’est soi-disant pour aller en Nascar ou disputer les 24 Heures. Mon présent c’est la F1, et je ne parlerai de rien d’autre que cela ».

Si la saison 2011 n’a pas rapporté à l’ancien Team Lotus les résultats escomptés, l’Italien fonde de gros espoirs sur 2012. « J’espère que cela se déroulera mieux qu’en 2011. La base est meilleure, nous avons de l’expérience, des ressources, des gens… Nous partons dans l’espoir de marquer les points que nous désirions l’an passé, avec l’objectif de se battre régulièrement en milieu de grille. Les gens ne réalisent pas à quel point c’est difficile de partir d’une feuille blanche. J’ai roulé avec Minardi, mais ici c’est encore plus dur. Il n’y a aucun droit à erreur, sinon ce sont des répercussions sur le long terme. Mais j’ai confiance, car au cours de la saison dernière, j’ai noté beaucoup d’améliorations. Même si cela ne s’est pas vu, la progression a été importante. Il faut maintenant franchir une nouvelle étape », a-t-il conclu.

Source : autohebdo.fr

Personnellement, après une saison 2011 qui sentait la fin de carrière, je ne vois pas Trulli continuer chez Caterham !
Mais qui à sa place ? Pas Petrov que je vois plutôt remplacer Glock (trop chèr) grâce à ses capitaux russes, chez Marussia.
Alors pour Caterham, encore un jeune pilote payant ? Une chance (la dernière peut-être ?) pour d'Ambrosio ?

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Jeu 26 Jan 2012 - 17:22

dom465 a écrit:
C'est quoi pour un "stuuut" ça ?
C'est véridique ? C'est bien le même Alain Prost ???

Je reviens sur ce que j'ai dis Dom, c'est pas celui que nous connaissons...Oups !
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Jeu 26 Jan 2012 - 17:51

J'ai lu sur "Yalla F1", que Petrov serait peut-être celui qui remplacera Jarno Trulli chez Caterham
Perso, je préfère garder Jarno, mais bon, je crois que Vitaly a du pognon dans sa poche, et que l'horrible Fernandez n'y est probablement pas allergique !

Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Mer 1 Fév 2012 - 10:16

Des capteurs sur les pistolets

Un pistolet de serrage muni de capteurs sera utilisé par les mécanos cette année, question de s'assurer que les roues sont correctement attachées lors d'un arrêt aux stands.

Cette mesure a été approuvée par la FIA suite aux incidents survenus à quelques reprises au cours des dernières années. Citons en exemple la roue s'étant détachée de la Mercedes de Nico Rosberg dans la voie des stands lors du Grand Prix de Hongrie 2010, et qui est allée rebondir sur un mécano de Williams.

En 2011, Jenson Button s'est garé sur le côté de la piste lorsque sa McLaren s'est soudainement retrouvée sur trois roues en Angleterre. Chez Toro Rosso, Sébastien Buemi a vécu un moment similaire au Japon. Timo Glock a terminé le dernier GP de la saison, au Brésil, avec une roue en moins sur sa Virgin.

Toute l'info au mécano

La société italienne Paoli, qui fournit les pistolets à toutes les écuries, a conçu des capteurs reliés à des témoins lumineux qui avertiront le mécano si l'écrou qu'il vient de serrer pose problème. Ainsi informé, il pourra corriger la situation avant de signaler que la voiture peut être libérée.

Cette information était déjà affichée en direct sur les écrans du muret des stands. Mais depuis que les ravitaillements sont interdits et que les arrêts s'effectuent en moins de quatre secondes, il était difficile de réagir assez rapidement pour avertir le mécano en question. Grâce aux capteurs, de tels incidents - qui peuvent s'avérer dangereux - devraient être évités.

© ESPN EMEA Ltd.

Plutôt pas con comme idée, je trouve !

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Mer 1 Fév 2012 - 14:57

dom465 a écrit:
Des capteurs sur les pistolets

Un pistolet de serrage muni de capteurs sera utilisé par les mécanos cette année, question de s'assurer que les roues sont correctement attachées lors d'un arrêt aux stands.

Cette mesure a été approuvée par la FIA suite aux incidents survenus à quelques reprises au cours des dernières années. Citons en exemple la roue s'étant détachée de la Mercedes de Nico Rosberg dans la voie des stands lors du Grand Prix de Hongrie 2010, et qui est allée rebondir sur un mécano de Williams.

En 2011, Jenson Button s'est garé sur le côté de la piste lorsque sa McLaren s'est soudainement retrouvée sur trois roues en Angleterre. Chez Toro Rosso, Sébastien Buemi a vécu un moment similaire au Japon. Timo Glock a terminé le dernier GP de la saison, au Brésil, avec une roue en moins sur sa Virgin.

Toute l'info au mécano

La société italienne Paoli, qui fournit les pistolets à toutes les écuries, a conçu des capteurs reliés à des témoins lumineux qui avertiront le mécano si l'écrou qu'il vient de serrer pose problème. Ainsi informé, il pourra corriger la situation avant de signaler que la voiture peut être libérée.

Cette information était déjà affichée en direct sur les écrans du muret des stands. Mais depuis que les ravitaillements sont interdits et que les arrêts s'effectuent en moins de quatre secondes, il était difficile de réagir assez rapidement pour avertir le mécano en question. Grâce aux capteurs, de tels incidents - qui peuvent s'avérer dangereux - devraient être évités.

© ESPN EMEA Ltd.

Plutôt pas con comme idée, je trouve !
Oui, pas mal du tout !
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 17 Fév 2012 - 19:05

Je viens de lire cette petite bombe : "Trulli sera remplacé par Petrov pour la saison 2012"
Il apparaît que dû à des difficultés financières, Caterham ai finalement décidé de mettre Petrov dans le deuxième baquet, celui-ci apportant quelques millions de $ à l'écurie.

Je trouve cela scandaleux de remplacer, OK un vétéran, mais par un mec, qui n'a rien prouvé du tout en F1, à part ses tendances à se crasher, c'est simple, en 2010 en écrivant dans Google :
"Shit can happen", c'était Petrov et ses crashs qui se retrouvaient n°1 sur le très connu moteur de recherche.

Aussi, cela sera la première fois depuis 1970 qu'aucun Italien ne sera pas sur la grille d'une saison de F1 - SCANDALEUX !
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 2 Mar 2012 - 12:50

Sir Frank Williams à décidé de ne plus être Chaiman of the Board de l'écurie Williams. Il reste néanmoins le Directeur des Opérations F1. Monsieur Williams aura 70 ans en Avril, et sa fille Claire est nommée Directrice Marketing et Communication?
Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 2 Mar 2012 - 12:56

Tu as vu qu'il y avait des rapprochements techniques entre Williams et Audi en prototype !
Ca laisse penser une chose : Porsche prépare son retour en LMP1 ou Audi, du même groupe, devrait logiquement arrêter. Mais peut-être pour se lancer en F1 avec les nouveaux moteurs turbos.
Et pourquoi pas en rachetant Williams ?

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 2 Mar 2012 - 13:04

dom465 a écrit:
Tu as vu qu'il y avait des rapprochements techniques entre Williams et Audi en prototype !
Ca laisse penser une chose : Porsche prépare son retour en LMP1 ou Audi, du même groupe, devrait logiquement arrêter. Mais peut-être pour se lancer en F1 avec les nouveaux moteurs turbos.
Et pourquoi pas en rachetant Williams ?
Why not ?
Est-ce-que tu savais que grâce à leurs ventes phénoménales en 2011, Porsche va verser une prime de 7.600 € à tous leurs travailleurs sous contrat permanent, du nettoyeur, en passant pas le cuisinier des cantines aux Directeurs, pas mal, non ?

Dis-donc, t'es vraiment trop c*n, j'ai vu les pubs belges que t'avais mises chez Autopassions...à mourrir de rire !
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Ven 9 Mar 2012 - 17:37

De Autosport.com :

La FIA World Motor Sport Conseil a apporté quelques modifications mineures à la réglementation à venir en Formule 1 pour la saison qui s'ouvre à Melbourne le week-end prochain.

Une nouvelle restriction sur l'utilisation du DRS a été introduit pour les événements courus en temps humides (pluie), et qui permettent au directeur de course à "interdire l'utilisation de l'aileron arrière ajustable (DRS) si la visibilité s'avère trop pauvre en conditions humides."

"Cela a été fait en raison de possibles problèmes de sécurité entre les grandes différences de vitesse des voitures."

Logique !
Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Dim 11 Mar 2012 - 15:07

De plus, sous la pluie, pas besoin de DRS pour avoir des dépassements !

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Mar 13 Mar 2012 - 8:25

dom465 a écrit:
De plus, sous la pluie, pas besoin de DRS pour avoir des dépassements !
Sais pas, j'ai pas encore essayé !
Revenir en haut Aller en bas
nomeg1

avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 31/05/2010
Age : 56
Localisation : Brême / Allemagne

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Mar 13 Mar 2012 - 12:08

Et, y paraît que Ricciardo ne sera que payé 380.000 € chez Toro Rosso, scandaleux, que 31.600 € par mois, on se fout de qui là ?
Revenir en haut Aller en bas
dom465
Animateur
avatar

Messages : 2028
Date d'inscription : 01/06/2010
Age : 60
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   Mar 13 Mar 2012 - 15:23

C'est vrai, ça ! Même moi, quand j'ai débuté comme pilote de bus dans l'écurie du Tec, j'avais plus !!!

_________________
Quand à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter,mais y font rien qu'à mugir dans nos campagne ! Pierre Desproges
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Revue de presse, parce qu'il en faut bien une ! Mais attention, obligation de discuter des sujets placés !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [J2] Revue de presse : présentation de la 2e journée de D1
» Parce que vous le valez bien...
» BOM parce qu'il le faut bien
» REVUE DE PRESSE
» Revue de Presse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F1 To The Limit - Saison 2012 :: Sujets ouverts :: 2012-
Sauter vers: